Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site du Domaine départemental de Restinclières
Thématiques : domaine

Le Président du Département Kléber Mesquida a inauguré la nouvelle passerelle qui franchit le Lez sans déranger l’habitat d’espèces rares, au domaine du Département Restinclières, à Prades-le-Lez.

Dans ce cadre, le Département a aménagé une passerelle franchissant le Lez. Elle remplace l’ancien gué que l’on traversait à pied en dérangeant la faune et la flore y habitant : loutre d’Europe, reptiles et surtout une espèce endémique, le Chabot du Lez.

« Avec le Lez, son habitat, sa faune, le Chabot du Lez, le développement des iris ou des nénuphars, on peut affirmer que le site est de haute qualité et que son aménagement est entièrement réussi », Kléber Mesquida.

Le domaine de Restinclières constitue un Espace Naturel Sensible de 240 hectares, dédié à l’environnement, ouvert au public et qui présente un patrimoine naturel et culturel très riche. Ce site attractif pour le public, accueille plus de 180 000 visiteurs par an et une partie du site est classée Natura 2000 « Le Lez ».

« Le domaine du Département Restinclières est un trésor pour nous mais le Lez également, qui nous abreuve et fait partie de notre patrimoine naturel », Florence Brau, maire de la commune de Prades-le-Lez.

« Ce cheminement de bois de 220 mètres permet d’éviter le piétinement du gué du Lez, de canaliser la fréquentation et le passage des usagers pour protéger le site », Laurent Aufrere, directeur du pôle économie, eau et environnement du Département.

Il sera désormais impossible d’accéder à ce coin de rivière. Les visiteurs pourront se rafraîchir à la source, 200m en amont, dans une zone aménagée pour moins perturber la biodiversité.

Les effets positifs de cet aménagement sur la faune et la flore du Lez sont déjà visibles, seulement quelques mois après la fin des travaux.

ICI ON AGIT POUR PROTEGER LA NATURE
L’Hérault offre une mosaïque extraordinaire de paysages et de biodiversité, menacée comme ailleurs par l’impact des activités humaines, en particulier le changement climatique.
Doté d’un droit de préemption et d’une compétence pour la gestion des espaces naturels sensibles (ENS), le Département choisit d’en faire le patrimoine de tous les Héraultais.
Il s’engage à prendre soin de cet héritage précieux et remarquable, le renaturer, protéger ses écosystèmes, et l’ouvrir aux publics qui respectent sa fragilité (chercheurs, agriculteurs, éleveurs, promeneurs…)
Plus de 9 400 ha d’ENS sont déjà propriétés du Département. Une partie se découvre dans 27 domaines départementaux. Les acquisitions continuent, comme sur les Rives de l’Arn et les étangs de Capestang.

Toute l’actualité

Haut de page