Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site du Domaine départemental de Restinclières

A la rencontre du berger et son troupeau de 300 moutons

Thématiques : Environnement

Plus que 2 occasions, le 22 et le 23 mai* de 15h à 18h pour découvrir le métier de berger et l’utilité de l’agropastoralisme au Mas Neuf à Claret.

2 journées de sensibilisation au Mas Neuf à Claret

Le berger et son troupeau de 300 moutons, seront accompagnés d’Alix une jeune volontaire en service civique du Département. Dans le respect des gestes barrières, ils vous parleront du métier de berger, de la bonne conduite à tenir face aux troupeaux et aux chiens de protection (Patou, Berger d’Anatolie, Mâtin des Pyrénées…) et de l’utilité de l’agropastoralisme.

Le calendrier * : 22 et 23 mai, de 15h à 18h

*Ces journées de sensibilisation sont gratuites et ouvertes à tous. Certaines dates peuvent évoluer en raison des mesures gouvernementales liées à la crise sanitaire.

Face aux troupeaux et aux chiens de protection quelques réflexes à adopter

Pour entretenir ses espaces naturels sensibles de manière responsable, durable et respectueuse de l’environnement, une trentaine d’éleveurs fait pâturer leurs bêtes dans les domaines du Département. On dénombre, pas moins de 8 180 moutons, chèvres et vaches confondus, travaillant pour entretenir les domaines départementaux.

Pour ne pas les déranger dans leur travail, quelques consignes sont à respecter : Contournez largement le troupeau et garder une distance d’au moins 30 mètres - En présence de chiens de protection arrêtez-vous le temps que le chien vous identifie. Restez calme, ne menacez pas le chien et ne le caressez pas - Descendez de votre vélo et marchez à côté - Tenez votre chien en laisse, sans le porter.

C’est quoi l’agropastoralisme ?

C’est une tradition séculaire qui associe l’élevage et l’entretien des terres par les animaux.

Les moutons ou chèvres guidés par le berger et ses chiens débroussaillent les espaces naturels. Cela permet d’avoir des sols entretenus et fertilisés dans le but de rendre un terrain propice à l’agriculture ou simplement pour préserver des espaces de loisirs.

L’agropastoralisme, c’est écolo et utile !

Les pratiques agro-pastorales permettent une gestion écologique des terres, contribuent à l’ouverture, à l’entretien, à la réduction des incendies et à la valorisation des milieux.

Entretenir et protéger les espaces naturels sensibles (ENS)

Il existe 8 200 hectares d’espaces naturels, dont 3 500 de forêts qui sont protégés et aménagés par le Département pour freiner l’urbanisation, permettre à la faune et la flore de vivre en toute sérénité et encourager le pastoralisme. En plus de protéger ces zones, le Département ouvre ces domaines au public.

Ça vaut le coup d’œil : Le domaine Départemental du Mas Neuf à Claret se trouve à 408 mètres d’altitude. Il offre un magnifique point de vue panoramique sur le massif de la Gardiole jusqu’au mont Ventoux. Il révèle également un panorama exceptionnel sur les vestiges d’un village chalcolithique (environ 2 300 ans avant notre ère).

Vous pouvez découvrir quelques idées de promenade dans le guide

Respirez l'Hérault

Toute l’actualité

Haut de page